Ecrits pleins et déliés

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Jimi

le mardi 22 janvier 2019, à 00:00. Posté par La Mouche Nounouche



En 82 mon Jimi grattait dans le sable

Mieux que sur une guitare incassable

Hendrix était parti douze ans plutôt

Pas ses morceaux sur mon magnéto

Janvier 81 La Poste de Lyon Mermoz

Devant les gens il faut que je m'impose

Le samedi midi je dois fermer les portes

Un chien seul mais il faut que je le sorte

Puis tous les clients disparaissent

Sauf lui au collier neuf sans laisse

Trente minutes après le camion part

Enfin le Week-end suis sur le départ

Mais Jimi me regarde transi de froid

De peur aussi tremblant de désarroi

Nos regards se croisent je le caresse

Et je fonds devant toute sa détresse

Ma 4L est proche je lui ouvre la porte

Il monte aussitôt sans que je l'exhorte

Se couche derrière à même le plancher

La drôle d'histoire vient de s'enclencher

Avec ce jeune chien battu et abandonné

A qui il me faudra la confiance redonner

Jimi sera mon dernier compagnon canin

Sa mort plus tard me rendit trop chagrin.



La Mouche 22/01/2019

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : Pas de note)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 6 ) (Ajouter un commentaire)
debbie le mardi 22 janvier 2019, à 08:00
Bonjour Yves, très touchant ce poème ! Nos petites bêtes on a toujours une pensée pour eux quand ils ne sont plus là car ils ont marqué nos vies. Chaque animal à ses petites habitudes qui fait qu'il est unique à nos yeux, parfois certains prennent un autre animal après leur mort, un peu pour remplacer la perte, mais en réalité, l'animal ne se remplace pas il ne devient qu'un nouveau compagnon de vie. J'ai beaucoup aimé ton poème.
Très belle journée fraîche, ici à 6h ce matin il faisait -9 C
Amitié
Debbie

mariepaule le mardi 22 janvier 2019, à 08:42
Coucou Yves

Jimi avait choisi son papa humain et il a trouvé en toi le bonheur et un chien rend toujours le bonheur à ceux qui les aiment...
Bouleverant et émouvant...
Marie

domidom le mardi 22 janvier 2019, à 16:25
Comme s'est triste de perdre nos petits compagnons, mon dernier petit chat avait 17 ans, je l'ai fait piquer le jour du 1 Mai 2018, ma douleur est toujours la même, lui qui nous guettait toujours derrière la porte, il n'est plus là, sauf sur une photo à coté de mon ordinateur...
Je n'arrive pas à retrouver ma joie de vivre depuis son départ, il me manque tellement, je comprends ta tristesse et je la partage...
Amitiés, Domie

La Mouche Nounouche le mardi 22 janvier 2019, à 21:11
Debbie, Marie et Domie, c'est un vieux souvenir ressorti avec cette photo de 82 à ST Cyr Les Lecques qui m'a rappelé à son bon souvenir et ce chien fut un peu comme notre premier enfant avec mon épouse avant que n'arrive nos graçons en 83 et 86. . .
Bonne nuit en espérant que personne ne sera bloqié par la neige demain. Yves

vertflo le mardi 22 janvier 2019, à 22:27
moi aussi Yves, j'ai eu beaucoup de chats et de chiens dans ma vie.
Tous des miséreux recueillis à la SPA ou simplement rencontrés sur mon chemin.
Le dernier en date est le chien de mon voisin qui vivait seul et qui est mort il y a dix ans ( je parle de mon voisin ). Personne ne voulait prendre l'animal, alors avec mon épouse on l'a pris chez nous et il a fini ses jours à la maison entouré d'affection.
Depuis, vu que je vais sur mes 70 ans, j'ai peur de prendre un autre animal car je ne voudrais pas mourir avant lui.
C'est '' bête '' c'est le cas de le dire car le temps passe et il y a tant de chiens qui attendent à la SPA.
Je m'en veux souvent de cette prise de position qui est nulle car je pense qu'il faut laisser avant tout parler son coeur et non pas ses idées.
Cela dit, quand un chien traîne dans le coin, j'ai toujours l'impression qu'il est abandonné et je m'arrête toujours pour ouvrir la portière.
Même que dernièrement je me suis fait engueuler par une personne qui promenait son chien et comme le chien était loin devant lui, je n'avais pas vu venir le propriétaire qui lui croyait que je voulais lui voler son chien !
En tout cas ton texte m'a beaucoup ému.
Je suis heureux de partager ces quelques mots avec une personne comme toi.
J'aime pas trop Les mouches quand elles tournent autour de moi mais j'avoue qu'il y en a une à qui je ne filerai jamais un coup de torchon (rire )
Bien à toi camarade
Claude

La Mouche Nounouche le mercredi 23 janvier 2019, à 10:13
Claude je ne m'étonne pas de ton commentaire. car qui aime les bêtes aime les gens dit-on, mais qui sont les bêtes et qui sont les gens ? Il y a souvent plus d'humanité chez elles que chez nous. sans jouer les misogynes de service. Belle journée sous la neige ici.
Yves

Ajouter un commentaire à ce poème en tant que :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet