Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Oh! tristes amoureux, vous qui ne savez pas

le dimanche 02 septembre 2018, à 00:00. Posté par plumeflore


    L'haleine de juillet sur les blés assoupis
    Ce plaisant paysage aux ramures exquises
    Et ce murmure très doux sur les tendres épis
    Que bénit le couchant quand les geais poétisent

    Dans un vallon tranquille au pied d'une forêt
    Dans les tumultes d'or de la moisson rêveuse
    A l'ombre d'un vieux chêne abritant son secret
    Au céleste vitrail d'une nef fabuleuse

    Même après bien des ans, je me souviens de tout
    C'était un soir d'été, d'une belle journée
    Se consumant aux fleurs, quand le silence moud
    Les parfums du terroir avant la nuit bleutée

    Dans l'émouvant sous-bois aux troncs occelés d'or
    Où d'invisibles doigts accrochaient la dentelle
    Les perles, les rubis, sanglot de messidor
    Moi, je cachais mon trouble en la voyant si belle

    Le rêve et la douceur accompagaient nos pas
    Le charme de son teint la rendait adorable
    Et je perdais la tête en comptant ses éclats
    Mais c'est bien dans ses yeux qu'ils étaient admirable

    Ce soir-là, je l'avoue un feu brûlait mon sang
    Sous les traits du soleil son visage angélique
    Affolait ma raison, tout en me consumant
    Je la sentais heureuse et même romantique

    Couverte seulement d'un robe en satin
    <<Où l'aube clair-obscur dans le rêve se fonde>>
    Son corps se devinait sous le voile succinct
    Et c'était le tableau le plus ardent du monde

    Au moindre mouvement une fièvre d'amour
    Inondait mon esprit; ruisselante de roses
    Sa poitrine de reine au merveilleux contour
    allumait dans mon cœur les plus coquines choses

    Sa beauté emplissait le moindre de mes voeux
    Et en m'ouvrant ses bras elle m'offrit Venise
    Ses étoiles, son ciel ses flots impétueux
    Ses hanches de gondole étaient ma terre promise

    Sans faire aucun effort au piège de ses yeux
    Imprudent papillon, je m'étais laisser prendre
    Je tremblais bien un peu découvrant l'or soyeux
    De sa chair veloutée à la flamme si tendre

    Je chérissais l'instant de cet heureux destin
    Dans le jour tamisé, j'aimais une marquise
    En goûtant au fruit mûr de sa lèvre carmin
    L'inoubliable miel à la saveur exquise

    Je me sentais mourir sous les divins frissons
    Et je pleurais je crois en cueillant ses fleurettes
    Oh, la douleur si douce au nid doux des moissons
    C'était si bon d'aimer, en ces noces secretes

    Oh! tristes amoureux, vous qui ne savez pas
    Ce que peut bien coûter, l'espace sans mesure
    D'un amour sans égal, qui ne s'achète pas
    Il n'est rien de plus grand mon âme vous l'assure

    Je vous plains si jamais votre corps n'a brûlé
    Au feu de telle nuit, que je pris pour l'aurore
    Je puis dire aujourd'hui, j'ai tellement aimé
    Qu'une voix en mon for, disait je meurs encore

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : Pas de note)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 2 ) (Ajouter un commentaire)
Rêveuse le dimanche 02 septembre 2018, à 09:14

Bonjour Marc

Une évocation magnifique d'un amour à la fois lointain mais tellement présent
qui brûle encore en votre coeur!

c'est si beau, quel écrit puissant!

"Je vous plains si jamais votre corps n'a brûlé
Au feu de telle nuit, que je pris pour l'aurore
Je puis dire aujourd'hui, j'ai tellement aimé
Qu'une voix en mon for, disait je meurs encore "
Merci à vous, ce poème fait rêver!

beau dimanche avec mes amitiés!

debbie le lundi 03 septembre 2018, à 11:41
Bonjour Marc, c'est une merveilleuse poésie où l'amour est présent tout au long des vers. Un amour si fort qu'on en ressent toute la puissance au travers vos mots. Merci de ce beau partage.
Belle journée
Debbie

Ajouter un commentaire à ce poème en tant que :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet