Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

amour mystique...

le vendredi 01 décembre 2017, à 14:41. Posté par taïa preda



    comme une poupée hypnotisée,
    depuis ma fenêtre,
    a travers le tissu vitré de la pluie,
    je plonge mon regard sur l’herbe pliée
    sous le poids des larmes déchirantes
    tombées du ciel...

    la fourrure verte de la glèbe
    paraît un tapis de cérémonie
    tissu avec des brins d'émeraudes
    et fil rarissime de malachit,
    qui couvre les pieds nus
    et tordus des oliviers hirsutes...

    l’herbe tendre frémit charmée
    sous les caresses des gouttes,
    qui s’activent à raviver la vallée...

    je suis d’un regard songeur
    les vignes mélancoliques
    dépouillées de leurs feuilles,
    aussi que les vénérables pins
    aux chapeaux sombrero
    qui saluent, en passant,
    quelques cèdres errants
    aux poignets enlacés
    des collines ambrées...

    les cyprès indifférents,
    les austères gardiens de la vallée
    restent impassibles
    aux fouets enragés de la pluie
    enfantée dans le ciel assombri
    par des ténébreuses nuées...

    comme une poupée
    a l’abri d’une vitrine poudreuse,
    perdue dans mes rêveries
    pleines de mystères
    je me laisse envahie
    par l'intempérie passagère,
    le spectacle mythique du ciel,
    l’amoureux fou
    de la terre...

    taya
    san regolo, 01/12/17

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : /10)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 4 ) (Ajouter un commentaire)
Rêveuse le vendredi 01 décembre 2017, à 17:09
Bonsoir Taïa, quel splendide poème aux images soyeuses et superbes!
Une sorte de "monde à l'envers" avec un ciel amoureux de la terre!!!!!!!!!!!!!!!!!
merci et belle soirée avec mes amitiés!!!!!!

taia le samedi 02 décembre 2017, à 17:12
Bonsoir, Rêveuse ! Le monde n'est pas à l'envers; la mythologie nous dit que le Ciel est notre Père et que la Terre est notre mère; d'ailleurs, la fécondation vient du ciel (pluie, soleil, la neige.)et la Mère enfante (terre fertile, fruits, fleurs, personnes, etc.) Je suis heureuse de savoir que vous avez apprécié ma petite poésie J'étais à la fenêtre immobile, justement comme une poupée. Le spectacle de la nature, même si contemplé depuis une fenêtre reste fascinant: une tranche d'univers! Un bon dimanche . Amicalement. taya.

Susan (Coquelicot ) le samedi 02 décembre 2017, à 19:19
Bonsoir Taïa,
C’est très joli … * cette poupée à l’abri d’une vitrine poudreuse perdue dans ses rêveries*
Moi aussi, j’adore contempler le ciel derrière ma fenêtre bien au chaud …Pourtant je suis à Paris, mais les couleurs du ciel sont parfois surprenantes …Et je guette les étoiles ! Hier soir la lune était très belle …
Merci pour ce joli partage. Bon week-end avec mon amitié. Susan.


taia le dimanche 03 décembre 2017, à 10:05
Merci, Susan, toujours attentionnée! Chez nous malgré les prévisions, le soleil brille sur mes petites pansées sur le balcon et celles du mental effervescent. Une journée pleine de lumière Bon dimanche à vous avec vos chers.
Amicalement,
taya.

Ajouter un commentaire à ce poème :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet