POEVIE.NET

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

D'amour et de regrets

le vendredi 14 juillet 2017, à 19:26. Posté par René


    Son prénom vole dans la nuit
    à tire-d'ailes
    et mon pauvre amour qui s'ennuie
    en vain l'appelle.

    Mais que va devenir la belle
    qui me disait
    qu'elle me resterait fidèle
    qu'elle m'aimait?

    C'était hier -si loin déjà !-
    S'en souvient-elle?
    L'amour a tort qui n'est pas là
    et perd son zèle.

    Elle ne sait pas que je pleure
    et que j'ai mal.
    Elle dort.Je compte les heures
    Mais c'est normal

    Je sais qu'elle m'oubliera vite.
    Si ce n'est fait.
    La distance me discrédite
    à tout jamais.

    Je n'ai pas su la retenir,
    pas su lui plaire
    En moi n'est pas son avenir.
    La chose est claire.

    Hélas oui ! c'en est bien fini
    de nos échanges.
    La vie est bien souvent ainsi :
    les amants changent.

    On m'apprendra son mariage
    un jour prochain.
    Elle vit sa vie et son âge.
    C'est le destin.

    Même s'il me faut en souffrir,
    Que le bonheur
    Que je n'ai pas su lui offrir
    Berce son coeur.

    Palestro (Kabylie .Algérie) février 1957

    du recueil "Mes amours" jamais paru






<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : /10)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 2 ) (Ajouter un commentaire)
Micheline 1940 le samedi 15 juillet 2017, à 15:59
Bonjour René !
L'Amour partagé est douceur suprême.
L'Amour dédaigné est douleur extrême... Et je plains l'Être aimant qui souffre de cette douleur, intangible et brûlante qui fait de sa vie un quotidien et monotone enfer ... Un bien beau poème qui attriste et émeut le cœur.
Bien à vous, cher René, et toujours amicalement,
Micheline.

rivaudais le samedi 15 juillet 2017, à 18:22
Merci Micheline. c'est vrai souffert de cet amour mal et pas assez partagé. Mais j'ai vécu et ai été heureux . (Je le suis toujours malgré l'âge qui commence à peser) Mais je crois deviner que vous savez ce que c'est que la douleur. Et bien sachez que mon amitié, si elle peut compenser un peu, vous est acquise. Et empreinte d'une certaine admiration pour votre talent de plume

Ajouter un commentaire à ce poème :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet