Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

PARADIS ARTIFICIEL

le dimanche 19 mars 2017, à 11:19. Posté par DIDOU


    Feux d'artifice aux feuilles séchées,
    la mèche a pris le soufre de l'éméché,
    le paradis artificiel, dieux des cieux,
    le rêve est inoui et part pour un adieu.

    La tête n'a plus d'épaules pour se poser,
    une voluté n'est pas un joint pour composer,
    la bonne chanson qui s'apprend sur le supposé,
    l'artificiel du paradis est un fil tendu à l'apposé.

    La piqure de l'insecte, dard qui mutile la veine,
    une chance qui ne se retire pas sans haine,
    le volubilis en perd sa raison et crache son venin,
    l'artificiel a perdu son paradis jusqu'au lendemain.

    S'endormir sur la plume d'un cachet de générique,
    le rêve n'est pas beau sur l'oreiller féérique,
    ouvrir les yeux, funambule qui marche sur le fantastique,
    le paradis a perdu son artificiel dans ce théorique.

    Au pays des paradis artificiels, l'argent joue à cache cache,
    à saute moutons, à la marelle, à la peur qui devient lâche,
    des billets en fausses monnaies qui monopolisent la hache,
    celle qui tranche à vif l'envie et l'énergie qui se tachent,
    d'une goutte d'eau pour étancher la soif de vivre..

    didou écrit le 12 03 2017

<< Retour aux poèmes

 

Donner une note à ce poème ... (Note actuelle : /10)
Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour donner une note à un poème.

 

commentaires ( 3 ) (Ajouter un commentaire)
euphonie le dimanche 19 mars 2017, à 17:38
Je t'offre cette rosée de bonheur Didou, qu'elle innonde ton âme et soulage tes maux

Bisous Didou
Marie

DIDOU le dimanche 19 mars 2017, à 18:09
Salut euphonie éccrit ce poèpe pas sous emprise de la drogue ; mais quand je vois les jeunes gens parfois se détruirent celà me désole fortement

euphonie le dimanche 19 mars 2017, à 21:38
Tu sais Didou, je connais très bien trois jeunes (ils ont entre 38 et 50 ans)
L'un boit et se drogue, les deux autres boivent beaucoup, nous avons sous essayé pour les aider mais l'un des trois est morts il avait 51 ans c'était mon beau frère, il avait tout pour être heureux, gagnait très bien sa vie, mais il lui manquer quelque chose, il ne le savait pas lui même pourquoi il buvait ainsi.
Les deux autres sont très très mal partis pour ne vivre plus qu'une année et encore
Le plus grave est que a beaux les aider ils replongent tout de suite.

C'est triste tout cela Didou
Mais que faire?

Ps: as-tu été voir Iris mis univers à Lille?

Bisous
Marie

Ajouter un commentaire à ce poème :

Vous devez être connecté sur Mespoemes.net pour poster un commentaire.

 

 

Mes poèmes - Forum - Livre d'or - Liens - Moi

 

Hébergé gracieusement par MesPoemes.net - Créer un site internet